Miren Aranburu Ensemble
Concert le 26 Mars Université de Pampelune
Miren Aranburu Ensemble est un groupe à géométrie variable (ils jouent en quartet, quintet ou sextet) Ce groupe est né en 1996 lors de la publication du CD "Etorkizunaren Memoria" (La mémoire du futur) de la rencontre de la voix et textes de M Aranburu et de la musique de Jean Louis Hargous Expérience de création originale liant la langue basque et le langage moderne du jazz et de l'improvisation musicale.
Cet ensemble pratique une musique contrastée, enchaînant de douces ballades sensuelles à de libres improvisations au style très contemporain. Sur des thèmes de Jean louis Hargous, compositeur et improvisateur jouant des saxophones et de la clarinette basse, Miren Aranburu écrit ses propres textes qu'elle adapte et chante; ils sont accompagnés d'un pianiste, un contrebassiste et un batteur formation à laquelle vient s'ajouter à l'occasion la violoniste et chanteuse Chris Martineau.
L'ensemble s'est produit le plus souvent en Espagne (Pays Basque et Catalogne) plus rarement en France. On peut citer parmi les endroits où s'est produit le groupe ces dernières années mis à part les clubs de la région, Le Mercat de Mùsica Viva (Catalogne), le Festival International de Jazz de Getxo, le Musée Guggenheim de Bilbao, le Festival La Ruée au Jazz (Bayonne)



Le groupe vient de sortir son 4ème CD au mois de Décembre dernier. Le style bien que dans la continuité des précédents CD fait plus de place à l'improvisation en intégrant des thèmes au style plus contemporain. La formation qui au départ était composée de musiciens espagnols est actuellement composée exclusivement de musiciens français.
Formation: Miren Aranburu voix; Chris Martineau violon, voix; Arnaud Labastie piano; Jean Paul Gilles contrebasse; Vincent Thomas batterie, Jean Louis Hargous saxophones ténor, soprano et clarinette basse



CD Lorategi hibridoan


clip video

Presse

MIREN ARANBURU ENSEMBLE:
"Jazz en el idioma más viejo de Europa"


Una voz y un saxofonista lideran este proyecto musical, que desarrolla su personal interpretación del jazz, mirando al presente y al pasado, con la peculiaridad de ser único grupo que utiliza el Euskera.

Miren AranburuMiren Aranburu se inició en el mundo de la música en los 70, llegando a publicar un disco con Movieplay, en el que mostraba sus habilidades como cantautora en Euskera.

A principios de los 80 se aleja del mundillo musical y trabaja como actriz en cine y televisión, además de cómo dobladora.

En los años siguientes sigue alejada de la música, si bien realiza colaboraciones puntuales con artistas como Javier Muguruza y toma parte en proyectos creativos de diversos tipos: obras electroacústicas ("Diztira", creación poética-literaria ("Alguien sabe qué hora es?"), lecturas de James Joyce ("Bloomsday"), creación poético-musical ("Jarioak"), un espectáculo en que se combina poesía, canción, danza y pintura ("Hosto Gorri, osto berde (feuille rouge, feuille verte)"), etc.

En 1995 se une a Jean Louis Hargous para crear el grupo Miren Aramburu Ensemble, en el que proponen un repertorio de música jazz, de creación propia e interpretada en euskera.

Jean Louis Hargous es un músico francés, que desde hace años está trabajando en el País Vasco, donde ha realizado labores de músico para acompañar a cantautores, se ha dedicado a la enseñanza y además ha editado varios discos propios (el último de ellos "Blu Blow Bat"). Sus instrumentos predilectos son el saxofón y el clarinete.

Miren Aranburu Ensemble ha puesto en circulación cuatro discos: una primera grabación para el sello IZ, una segunda que solo se distribuyó de forma gratuita mediante Internet y dos discos para el sello Errabal Jazz.

El primero de estos dos discos se llamó "Gorri Isila" y fue publicado en el año 2002. El segundo es "Lorategi Hibridoa", un álbum en el que el proyecto da un paso adelante en muchos aspectos y se ofrece una grabación brillante, atractiva y llena de personalidad.

Junto a Miren Aranburu, voz, y Jean Louis Hargous, saxos y clarinete, han participado en la grabación de este nuevo álbum los siguientes músicos: Juan Paul Gilles, contrabajista, Vincent Thomas, batería, y Arnaud Labastie, piano.

"The Basque language has rarely, if ever, been used in this context. Intricate Jazz-Funk grooves back up fluttery female vocals, singing in Basque. The vocal style floats somewhere between jazz singing and freestyle rapping. Delicate, romantic jazz ballads feature bass clarinet and vocals, both of which tug at the heart strings and induce wild flights of fancy. The band revels in sensuous mid-tempo swing and seductive, electric Bossa Nova. The vocalist's smooth, vibrato-less alto recalls Astrud Gilberto, while the saxophone's subtle romanticisms evoke classic Getz. Anyone who doesn't understand Basque will find the vocals deliciously exotic; anyone who does will find subject matter ranging from poetic romance to fervent anti-militarism. And the music's just pure, hedonistic pleasure." Noah E.



IGOR CUBILLO  -  BilbaoEL PAÍS - 04-01-2006

  Pese a la conocida falta de una programación estable de entidad, Euskadi sigue siendo un interesante vivero de músicos de jazz. Algunos, como Miren Aranburu, intentan hacer carrera en su tierra, aunque en sus grabaciones recurra a músicos de diversas procedencias.

Miren Aranburu ha grabado con cuatro músicos franceses (saxo, contrabajo, batería y piano) Lorategi hibridoan (Errabal), un álbum con algún guiño al swing y al latin jazz en el que ahonda en el jazz vocal, y en euskera. El cuarto trabajo de Miren Aranburu Ensemble se abre con un texto de Juan Kruz Igerabide (Depresio bat ote dudan nago) e incluye también una versión de Azotaren lo kantua, tema firmado por Iratzeder y Benito Lertxundi, artistas del gusto de una vocalista y actriz que debutó como cantautora a finales de los años setenta.



Todas las Novedades

“Gorri isila”. Errabal. Enero de 2003

A la hora de hablar de los firmantes de este “Gorri isila” sería más acertado añadir al nombre de Miren Aranburu el del saxofonista y compositor Jean Louis Hargous. Llevan juntos desde el 96 y “Etorkizunaren memoria”, el resultado de la colaboración, salió publicado en aquel mismo año. El nuevo fruto de esta unión artística supone, además, la inauguración de un nuevo sello discográfico, Errabal, que centrará su actuación alrededor del jazz vasco. La noticia no puede sino recibirse con satisfacción habida cuenta de la necesidad que la escena tiene de gente que se arriesgue a poner en la calle la obra de nuestros artistas.

En “Gorri isila” se da, además, la circunstancia de que, como en el ya citado “Etorkizunaren…”, Miren destila sus textos en euskera aportando al jazz una visión propia que poco o nada tiene que ver con el seguidismo de otros artistas cuyo mayor valor se concreta, únicamente, en una técnica depuradísima puesta al servicio de composiciones americanas

Hargous es el responsable, a su vez, de las músicas que ponen en funcionamiento colaboradores como Iñaki Salvador, Gonzalo Tejada o Edio Pessi, entre otros, sirviendo no sólo de soporte rítmico a las voces de Miren, sino dibujando acertadamente composiciones de un talante sumamente personal.

En “Gorri isila”, Miren atiende también a textos de J. M. Iparaguirre, Fernando Pesoa o Bernardo Atxaga, aunque la dinámica general del álbum no se modifica por este hecho. Del mismo modo, que la última composición del disco sea únicamente instrumental no hace sino cerrar elegantemente la propuesta. Miren canta, en todo momento, de un modo sutil y convincente, rallando muchas veces en el susurro y creando una trasmisión con el oyente que hace del álbum un trabajo siempre disfrutable. E.P


Musiciens


Miren Aranburu

chant

Elle publie son premier LP comme auteur-compositeur en 1978 et par la suite elle alterne une formation à l'interprétation scénique, audio-visuelle et des études aux Beaux-Arts à Bilbao.

Parallèlement à son activité de direction de doublage et interprète en 2 langues, elle participe à des programmes de télévision comme comédienne ou présentatrice. Elle est la principale protagoniste du film de long métrage de Mirentxu Purroy « Denboraren gibelean » 1993.

Elle collabore à différentes productions discographiques avec des chanteurs basques (Imanol, Jabier Muguruza)

Elle écrit et interprète l'oeuvre « Diztira » de Jean Louis Hargous 1986 poème électroacoustique en basque et collabore par la suite à diverses créations multidisciplinaires du même J L Hargous: poésie, arts plastiques, musique comme « Les portes de l'ouest » sur des textes de Kenneth White et Juan Kruz Igerabide en tant que peintre. « Jarioak » création musicale où elle chante sur ses textes propres ainsi que de Leo Ferré et du même JK Igerabide.

Lectures poétiques avec entre autres: Festival Plaza sur une création de J. Muguruza; Bloomsday: lectures de textes de James Joyce; lectures de poésies en basque avec Aurelia Arkotxa et Itxaro Borda.

Elle enregistre 3 CD « Etorkizunaren memoria » 1996, « Bioleten negua » 1999 et « Gorri isila » 2002 avec le MIREN ARANBURU ENSEMBLE, formation Jazz dans laquelle elle écrit et chante ses textes sur les musiques de JL Hargous, formation avec laquelle elle tourne depuis. Dernier CD en 2005 « Lorategi Hibridoan ».


Chris Martineau

violon, voix

Elle pratique le théâtre musical, la composition, l’improvisation, participe à des recherches autour des écritures contemporaines. Elle a interprété Scelsi, Stockhausen, Cage, Messiaen, Drouet.. au sein d’ensembles vocaux, et plus particulièrement avec la Compagnie lyrique Le Grain pour la création de quatre spectacles et de nombreuses performances. Elle a également créé un personnage de clown avec André Riot-Sarcey, réalisé des espaces sonores avec Eclats, été la partenaire de jeu de Benat Achiary, participé à des sessions d’improvisation en France et en Europe.

Ses études l’ont conduite du classique à la musique contemporaine et électroacoustique. Les musiques traditionnelles ont aussi toujours nourri son jeu musical.

Aujourd’hui, l’improvisation et les arts mélangés sont au coeur de ses engagements, elle aime explorer la matière des sons et des mots, poser sa musique dans l’action en expérimentant avec musiciens, danseurs, plasticiens, en écrivant pour la scène, pour l’image.

Jean Louis Hargous

saxophones, clarinette basse

Il fait partie pendant 10 ans du quatuor de saxophones FRACTAL avec lequel il rencontre John Tchicai et participe à des concerts et des rencontres d'improvisation en France et à l'étranger. Il accompagne aussi différents chanteurs basques, parallèlement à une formation en composition en

musique électroacoustique au CNR de Toulouse où il obtient une médaille d'or et un prix Sacem en 1986. Il compose pour l'Ensemble Pythagore (commande de l'Etat 1988).

Ses préoccupations artistiques l'amènent très tôt à participer et à créer de nombreux spectacles, lectures et performances où se mêlent la poésie, la danse, les arts plastiques et la musique. Il travaille en collaboration avec de nombreux écrivains, comédiens, plasticiens ou danseurs (Kenneth White, Editions POL, Ed. Gaia, M. Pebay, B. Aguerre, Théâtre des chimères, Bai teatro etc..) dans des créations où il pratique aussi bien l'improvisation que l'écriture musicale (Les portes de l'ouest, Jarioak, Novecento).

Cette activité scénique se double d' une production de pièces acousmatiques où apparaît un travail musical sur la voix et le texte (Diztira, Las serranas del arcipreste...)

Il obtient un prix International SGAE en 2002 pour sa pièce « Pourquoi n'y a-t-il pas rien » jouée dans différents pays.

En 1996 il crée avec Miren Aranburu la formation de jazz MIREN ARANBURU ENSEMBLE où Miren écrit et chante ses propres textes sur ses musiques. Il enregistrent ensemble 4 CD, dernier paru Novembre 2005.


Jean Paul Gilles

contrebasse

Né à paris, il découvre la musique à son adolescence et s'interesse très tôt à la basse electrique et la musique « pop ». Il travaille la technique avec Guy Rossfelder et participe très tôt à diverses expériences de groupe. « Catharsis » et « Julie + transit » dans les années 70.

Un jour de la fin 77 il arrive par hasasard à Bayonne et rencontre Mixel Ducau. Il participe aux côtés de ce dernier au groupe « Errobi » avec lequel il participe à l 'enregistrement du disque « Ametsaren bidea » et donne de très nombreux concerts dans le pays basque.

A la dissolution de Errobi, il crée avec Mixel Ducau et Benat Amorena le groupe de « recherche » Xango et commence à travailler la contrebasse . Parallèlement, il donne des concerts avec le groupe Urria de Benat Achiarry.

Dans les années 90, il se tourne vers le jazz avec la rencontre de Jacky Bérecotchea avec lequel il participe à plusieurs formations à géométrie variable (du trio au big band) et aux côtés duquel il accompagnera de nombreuses figures du jazz de Maxime Saury à Daniel Huc en passant par Guy Laffite.

Aujourd'hui, en plus de la participation au « Miren Aramburu ensemble », il s'occupe depuis maintenant 5 ans de la programmation du Jazz club le Soko du casino d'Hendaye ou il se produit aux côtés de nombreux musiciens invités.


Arnaud Labastie

piano

Après une solide formation classique, il découvre le jazz et s’y plonge. L’immersion est totale ! Pianiste et organiste, sa belle technique s’allie à un formidable sens du swing et à une rare capacité de construction de l’improvisation qui va crescendo. Ses sources : Oscar Peterson, Monty Alexander pour le piano, Wild Bill Davis et Jimmy McGriff pour l’orgue. Pédagogue, il enseigne le piano à l’école municipale de Tarnos et le jazz au conservatoire national de région deBayonne-Côte Basque.

VIBRATIONS